L’embargo décrété par la CEDEAO prive les populations maliennes de nombreuses denrées par la  suspension des échanges autres que les produits de première nécessité.
Rien ne rentre, rien ne sort du pays !

Heureusement, grâce à la mobilisation de partenaires français et locaux, nous sommes parvenus à acheminer de la spiruline de Bamako jusqu’à Gao. 

Cette spiruline a pu être distribuée aux enfants via les écoles notamment.

Les photos et vidéos envoyées en disent long sur l’impact de cette chaîne de solidarité.