Je m'engage / Je donne

Ferme de Sekong - Laos

Démarrage : Avril 2011

Objectifs : 500 m² et 900 kg de spiruline par an

Nombre d'emplois créés : 8

Budget : 53.000 €

Bénéficiaire : 2.500 enfants/an

Autonomie du programme : après 2-3 ans

Partenaire : Mai Savanh Lao

Localisation : Ben Kapeu (110 km de Paksé)

Financement : Fondation Aimer Nourrir Donner (Restaurants Cojean) et la Fondation Antenna

2016

2016 est pour la ferme de Sekong une étape difficile qu’il faudra surmonter.

Pour l’instant le projet de production des barres céréales est en stand by.

Un des problèmes de la ferme est le manque de personnel pour promouvoir localement et auprès d’ONG la vente de la spiruline. Philippe Schmidt pense se tourner vers du personnel expatrié pour remotiver le secteur commercial.

La productivité g/m²/jour se maintient aux alentours de 2.4 g. 

Depuis le début de l’année, 132 kg ont été vendus et 40 kg distribués aux alentours de la ferme.

Le stock augmente, des contacts ont été pris avec une entreprise française qui pourrait en prendre un gros volume.

1 bassin a dû être mis à l’arrêt dû à 2 incendies de toitures.

2015

Snacks 4smiles : depuis plusieurs mois, notre partenaire travaille sur l’élaboration d’une barre de céréales à haute valeur énergétique à destination des enfants. Ainsi est née la barre « Nyim Van » (sweet smile). Elle est composée uniquement de produits locaux : sacha inchi (une noix qui vient du Pérou et s’est bien implantée au Laos), cacahuète, riz souflé, coco, banane et spiruline !
Une première production a été livrée à l’ONG suisse Helvetas et d’autres associations ont déjà manifesté leur intérêt.
En savoir plus sur le projet.

 

Perspectives 2015 :

  • Continuer tous les tests qui devraient permettre d’améliorer la productivité et venir à bout des spirulines cassées. Par exemple en faisant un ajout de potassium. Selon les résultats il y aura application à l’ensemble des bassins.
  • L’objectif de 2015 est de développer la distribution humanitaire. Cela veut dire qu’il faudra convaincre les autorités de Santé laotiennes de l’intérêt de la spiruline.
  • Poursuivre les tests de fabrication d’une barre énergétique à base de spiruline. Les enfants adorent cette barre à la belle couleur verte.

2014

  • L’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de la spiruline est obtenue fin mars et les tests de la Food Drug Administration (FDA) sont validés.
  • Les démarches avec le Ministère de la Santé et le Docteur Chandavone vont pouvoir reprendre en vue de faire des tests « officiels  » et de positionner la spiruline dans les programmes nutritionnels.
  • Améliorer le rendement des bassins afin d’obtenir une production de 700 kg de spiruline.
  • Poursuivre le développement de la distribution humanitaire avec SFE dans les montagnes à Attopeu mais aussi avec d’autres associations.
  • Tester des pâtes de fruit à la spiruline ou autres produits dérivés à base de spiruline.
  • Développement des ventes de spiruline via le site internet de Maï Savanh Lao en construction.

Le début d’année 2014 a été très difficile suite à la vague de froid qui a touché le pays de novembre à mi-février . Le production de janvier à mars a été de 30 kg. Il a fallu purger tous les bassins et les remettre en culture. La production est bien repartie ce qui montre que ce projet a un très bon potentiel. En 2014 il a été produit 261 kg ce qui a permis de distribuer de la spiruline à 480 enfants.

Lors d’une mission en octobre, Vincent Guigon a assuré la formation d’un agronome allemand, Mikael, venu pour seconder le Dr Schmidt. Ensemble ils ont mis au point un protocole d’essai pour améliorer la productivité.

L’exportation vers l’Allemagne et la France ont constitué en 2014 un bon débouché commercial.

Parmi les essais de produits à base de spiruline, un lancement très réussi d’un super masque de beauté contenant 2g de spiruline. Il suffit d’ajouter 2 cuillerées d’eau et d’appliquer cette pâte sur le visage pendant 15′. Votre teint est purifié, comme rajeuni…

2013
 

  • Récolte de 453 kg de spiruline bien en dessous des attentes pour plusieurs raisons : pluies précoces, incendie en octobre d’une partie des installations, démission du chef d’exploitation en octobre…
  • Distribution à 450 enfants.
  • Création de 2 emplois.
  • Début de la vente de spiruline tant au Laos qu’en Europe. Un nouveau client en Suisse a répondu positivement en commandant 50 kg de spiruline en paillettes par mois.
  • Mise au point d’un packaging permettant de toucher un public plus large (sachet avec zip et aspect papier kraft)
  • Deux missions d’Antenna France ont permis des échanges fructueux dans tous les domaines : technologique, gestion et contacts associations
  • Un contact a été fait avec le Dr Chandavone responsable du département Santé et Nutrition au Ministère de la Santé. Dr Chandavone, très intéressée par la mise en œuvre de la spiruline produite au Laos par des Laotiens pour des Laotiens, est aussi la personne contact au Laos pour le programme Scaling Up Nutrition (SUN).
  • Un contact avec une ONG Service Fraternel d’Entraide (SFE) s’est concrétisé. Ils vont intégrer la distribution de la spiruline dans leur programme de malnutrition dans les montagnes du sud Laos. Le pourcentage d’enfants présentant des signes chroniques est alarmant.

2012

  • Construction du bâtiment.
  • La mise en route de la culture a été faite par Charles, un jeune ingénieur agronome de l’ISTOM qui a également formé Soupy, jeune laotien.
  • Février : 1ère récolte de 5 kg.
  • Premiers contacts pris localement avec la FAO et l’OMS.
  • Construction d’un 2ème bassin de 100 m² circulaire avec l’appui du directeur technique d’Antenna France.
  • Démarrage de la vente dans certains magasins de Vientiane du produit fini (gélules) nommé Spirulao.
  • Conditionnements, flyers ont été réalisés.
  • Juin 2012 : première distribution test à 50 enfants et sensibilisation des parents. L’idée a été bien acceptée par les parents et la spiruline paillettes, appréciée des enfants.
  • La production étant bien maîtrisée, il a été décidé de poursuivre l’avancement des travaux et de construire 2 nouveaux bassins de 150 m² chacun ainsi que les équipements.
  • En vue de mettre la spiruline en gélules, il a été trouvé un broyeur traditionnel qui fonctionne à un prix imbattable (huile de coude !) 8-10gr broyés à l’heure avec une granulométrie suffisante pour la mise en capsule.
  • Bilan production 2012 = 265 kg.

2011

  • Les autorités sanitaires nationales ont accordé à M.S.L. l’autorisation officielle de produire, commercialiser et distribuer de la spiruline à des enfants dénutris.
  • La société M.S.L. a mis un terrain de 2.500 m² à disposition du projet.
  • Aménagement et défrichage du terrain.
  • Construction d’un premier bassin rectangulaire de 100 m².


'