Je m'engage / Je donne

Ferme de Bujumbura - Burundi

Démarrage : janvier 2015

Objectifs : 400 m² -700 kg de spiruline par an

Nombre d'emplois créés : 5-7

Budget : 110.000 €

Bénéficiaire : 3.000 enfants/an

Partenaire : Burundisol et Solibu

Localisation : Environs de Bujumbura

Financement : Fondation Hermès, Crédit Agricole, Relais de l'Entrecôte, Fondation FITIA, Fondation Antenna, Agence des Micro Projets, SOGEA SATOM et PISCCA

2016

Le projet a été suspendu fin juillet 2016 suite à une interdiction du Gouvernement de produire et de distribuer de la spiruline au Burundi. Du jamais vu ! Décidément, en plus du contexte politique et économique, ce pays est vraiment très difficile !!

 

Suite à des divergences entre nos partenaires dans la façon de conduire ce projet, Antenna s’est retiré de la gestion courante du projet. Le rapport d’activité annuel destiné aux donateurs nous sera transmis par Solibu et Burundisol.

 

  • 4 bassins de 100 m² ont été construits malgré les conditions sociales difficiles.
  • Le bâtiment laboratoire/bureau a été construit et est opérationnel ainsi que le séchoir.
  • 2 bassins sont en exploitation. Production de 116 kg de janvier à juillet
  • 47 kg ont été vendus sur le marché commercial, 3.7 kg en distribution sociale et 4.5 kg pour les enfants malnutris.
  • Visite de l’ambassadeur de France du projet ’’spiruline’’ appuyé par le PISCCA.

2015

Démarrage des travaux de construction et espérons l’année de démarrage de production et de distribution, si la situation politique le permet :

  • Travaux de construction avec une mission de suivi de Didier Hiberty de Solibu. 
  • Formation et démarrage de la production avec mission de suivi de Vincent, notre directeur technique.
  • Démarrage de la distribution avec mise en place d’un réseau de distribution tant sociale que commerciale.
  • Actions de sensibilisation à la nutrition.
  • Programme de promotion et marketing.
  • Missions de suivi et d’évaluation.

Le budget d’investissement est de 110.000 € et comprend : la réalisation des installations, la formation, le suivi et l’évaluation et une provision pour l’équilibre du compte d’exploitation des 2 premières années.

Vincent Guigon, notre Directeur Technique a effectué une mission en octobre 2015 pour voir l’évolution des travaux de construction. Un travail énorme a été effectué malgré les tensions politiques de ces derniers mois. Il est prévu que les bassins soient équipés de couverture et de matériel d’agitation au cours de la 2ème semaine de novembre. Cela veut dire que dans la foulée l’ensemencement pourra se faire au plus tard début décembre. Lors de cette mission Vincent a réalisé la formation complémentaire de l’équipe exploitante.

De février à mai : premiers aménagements du terrain, construction de la clôture, raccordement au réseau d’eau, construction de 50 % des bâtiments prévus (logement du chef d’exploitation et auvent technique).  

Un container contenant les équipements nécessaires au projet est arrivé sur place et a été dédouané. Le matériel nécessaire au projet et introuvable sur place est donc arrivé : système et matériau de couverture, système d’agitation, structures en inox pour le séchoir et la récolte, pompe etc).

En mai 2015 la spiruline de la petite ferme existante (créée en 2008) a été transférée dans les bassins provisoires de la nouvelle ferme.

Les travaux ont été suspendus en juillet 2015  pendant la période des élections au Burundi et l’on prévoit la reprise et la fin des travaux de construction avec mission de suivi de Solibu à partir de septembre 2015.

2014

  • Janvier 2014 : finalisation du dossier projet et début des recherches de financement
  • début 2014 tests à Bujumbura de réseaux de distribution avec 50 kg de spiruline importée du Laos et du Burkina Faso.
  • Acquisition d’un terrain de 2.000 m²  aux environs de Bujumbura par notre partenaire Solibu
  • Fabrication en France des équipements introuvables au Burundi
  • Fin 2014 : négociation pour l’envoi d’un container à Bujumbura début 2015.
  • Fin 2014, grâce au généreux don du restaurant « Le Relais de l’Entrecôte », la moitié des fonds est trouvée et le projet peut démarrer début janvier.

2013

  • Le projet a démarré en février 2013 avec la signature d’une convention entre Antenna France et Solibu. Solibu est une association française basée à Clermont-Ferrand dont le but est d’accompagner concrètement des petits groupes de personnes défavorisées du Burundi vers l’autonomie à travers des actions de développement, de formation et d’éducation. Elle appuie un projet de spiruline au Burundi depuis 2007. Le partenaire historique de Solibu sur le terrain est Burundisol une association burundaise basée à Bujumbura.
  • De mars à juin 2013 nous avons réalisé une étude du marché de la spiruline au Burundi.
  • Octobre 2013 : mission exploratoire au Burundi de notre Directeur Technique, Vincent Guigon
  • Décembre 2013 : décision de lancer le projet.


'