Je m'engage / Je donne

Ferme de Dogondoutchi - Niger

Démarrage : juillet 2007

Objectifs : 450 m² et 500 kg de spiruline par an

Nombre d'emplois créés : 5

Budget : 83.000 €

Bénéficiaire : 2.700 enfants/an

Partenaire : Association nigérienne Tarbiyya Tatali

Localisation : Dogondoutchi (300 km est de Niamey)

Financement : Talents et Partage (SG), Coopération Luxembourgeoise, Coopération Belge, Commune de Satigny (Suisse) et Antenna

En 2007, Antenna France a lancé, avec le Réseau d’Actions Educatives pour un Développement Durable (RAEDD), membre nigérien du réseau Tarbiyya Tatali  créé en 1998 dont le but est l’auto-développement du peuple nigérien, un programme de production de spiruline sur un terrain attribué par la Mairie de Dogondoutchi.

2017

L’équipe est autonome et maîtrise parfaitement le processus de production de la spiruline et la gestion de l’exploitation. Pour la distribution de la spiruline l’association Tarbiyya Tatali (TT) assurait elle-même une partie mais a eu besoin de l’appui de ses partenaires du nord (RAEDD et Antenna France). 

C’est pourquoi les nouveaux accords avec Areva menant à la création de l’association Antenna Niger (AAN) pour la distribution commerciale de la spiruline vont permettre d’écouler les stocks.

Un commercial, Garba Ibrahim, a été recruté et a commencé ses activités le 1er décembre 2016. 

2016

Année difficile à plusieurs égards :

  • 2 bassins de 25 m² (sur les 450 m² construits) ont été arrêtés et les autres bassins produisent un peu au ralenti à cause du manque de ventes. Il y a 181 kg de stock qu’il va falloir prochainement écouler. 
  • En janvier 2016 10 kg de spiruline ont été distribué socialement dans les prisons de Dogondoutchi.
  • Depuis le début de l’année 48 kg ont été vendus et 32 kg ont été distribués à des enfants malnutris.
  • Cet été décès de notre ami Mahamadou Saïdou, fondateur et coordinateur du RAEDD (Réseau d’Actions Educatives pour un Développement Durable). Pour Antenna France c’est la perte d’un partenaire de la première heure. Mahamadou avait participé aux côtés de Bori Zamo à toutes les phases du projet spiruline de Dogondoutchi. Sa perte laisse un vide énorme pour Tarbiyya Tatali, pour sa famille, ses amis et ses proches

2015

  • La ferme continue, grâce, notamment, au soutien à la vente à prix aidé en zone rurale par les associations françaises de Tarbiyya Tatali.
  • A la demande d’Areva, Antenna France a été mandaté pour réaliser une étude de marché de la spiruline au Niger.  L’étude a été réalisée au 2ème trimestre et la position d’Areva vis à vis de la spiruline devrait être connue en septembre.
  • Cette étude a permis à Vincent de faire une mission sur place début mai et d’en profiter pour faire un état des lieux de la situation actuelle de la spiruline au Niger.
  • OXFAM a lancé en 2013 un programme international baptisé GROW destiné à conduire les populations vers une autosuffisance alimentaire et une alimentation saine et équilibrée pour tous. Au Niger, ce programme se traduit par CULTIVONS et est en relation direct avec le programme 3N dont il apparaît être la concrétisation la plus évidente. Il possède 4 axes :
    1. Adaptation des politiques et des législations permettant un financement par les gouvernements eux-
      mêmes de leur politique agricole et alimentaire.
    2. Amélioration de la résilience des populations rurales face aux catastrophes naturelles.
    3. Promotion des produits nutritifs locaux. Axe qui nous intéresse et deux structures nigériennes ont saisi l’occasion de ce programme pour promouvoir la spiruline et le moringa. Il s’agit de Banituri (notre ancien partenaire, en fait les membres de la famille Wright) et de Coop Moringa (M. Oumarou Gaoh).
    4. Accès au foncier pour tous y compris les femmes.

2014

  • 350 m² de bassins sont exploités sur les 450 m² construits. 362 kg de spiruline ont été produits.
  • La limitation de surface de culture est liée au fait que la commercialisation n’a pas encore décollé.
  • 173 kg ont été vendus grâce au soutien de AECIN (Association d’échanges culturels Ille et Vilaine/Niger) 
  • La distribution sociale se développe via l’hôpital de Dogondoutchi dans toute la zone rurale. Une vingtaine de kilos sont distribués chaque mois, ce qui permet d’en distribuer à 200 enfants tous les mois

2013

La production de l’année est un peu inférieure à l’objectif mais satisfaisant compte tenu du contexte. La ferme est isolée et il est difficile de les approvisionner en équipements nouveaux.

246 kg soit 46 % de la production ont été distribués pour améliorer la situation nutritionnelle des plus démunis :

  • 20 % soit 106 kg distribués gratuitement au Centre de Récupération Nutritionnelle Intensif (CRENI) de l’hôpital de Dogondoutchi à plus de 1.000 enfants.
  • 40 kg ont été diffusés dans les formations sanitaires du département grâce à l’appui du médecin chef de l’hôpital de Dogondoutchi.
  • 100 kg ont été remis à l’ONG Targuinca pour diffusion auprès des populations précaires de la région d’Agadez et d’Arlit.

La distribution commerciale pose problème car localement insuffisante. Sur les 235 kg vendus cette année, 140 kg ont été exportés vers la France pour être vendus par les deux associations partenaires.

Antenna Niger

Début décembre 2016, Jean-Patrice Poirier, chef de projet Niger et Président d’Antenna France s’est rendu


'